À la découverte du métier de vigneron

Rouge, blanc, rosé : le vin représente la France dans le monde entier. Mais avant de devenir cette boisson alcoolisée plébiscitée par de nombreuses personnes, le vin est le fruit d’un long travail. Le vigneron fait partie de ces artisans producteurs de produits gastronomiques, sans qui il nous serait impossible de connaître le plaisir de déguster un cru de qualité.

De nombreuses étapes sont nécessaires avant de mettre un vin en bouteille afin de le vendre. Le vigneron doit donc maîtriser de nombreuses techniques de production, de récolte ou encore de fabrication. Bien souvent, le vigneron est un passionné. Amoureux de la terre et du raisin, il transmet cet amour dans ses bouteilles.

Nous vous proposons de découvrir plus en détail les coulisses du métier de vigneron en passant par ses différents rôles au sein du domaine viticole, les possibilités de formation pour exercer ce métier et enfin les perspectives possibles pour un exploitant vinicole.

Fiche métier gastronomie - le vigneron-1

Les différentes casquettes du vigneron

Le terme de vigneron peut faire référence à la fois au viticulteur ou au viniculteur. Souvent, le vigneron est à la fois viti- et viniculteur. Entre le travail d’agriculteur et le travail autour de la vinification, le vigneron revêt bien souvent une troisième casquette : celle du commerçant. 

Ainsi, le métier de la vigne est vaste et concerne différentes branches. Il est donc important qu’un vigneron soit capable de maîtriser chacun de ces différents rôles. Il peut également décider de déléguer certaines de ces tâches à d’autres personnes, notamment concernant la vente de ses produits.

L’agriculteur

Avant tout, le vigneron est un agriculteur spécialisé dans la culture de la vigne. Ainsi, il maîtrise les différentes techniques de viticulture telles que :

  • La taille.
  • Le liage.
  • L’épamprage.
  • L’effeuillage.
  • Le désherbage.
  • Les vendanges.

Le fabricant

En plus de son rôle d’agriculteur, le vigneron est aussi un fabricant. Pour cela, il maîtrise également le procédé de vinification, c’est-à-dire les étapes de la création du vin à partir du raisin.

Le procédé de vinification passe notamment par :

  • La presse des grains.
  • L’égrappage.
  • Le foulage.
  • La macération du moût.

Le saviez-vous ? Encore aujourd’hui, certains domaines vinicoles pratiquent le foulage au pied ! En effet, le raisin n’est pas foulé grâce à une machine, mais est entreposé dans de grands bacs pour être écrasé directement au pied !

Le commerçant

Enfin, une fois le raisin produit, récolté et transformé, le vin obtenu doit être vendu. C’est de cette manière que le vigneron gagne sa vie. 

Pour vendre ses produits, le vigneron peut faire appel à des cavistes, à des grossistes ou à de plus gros réseaux de distribution. Quoi qu’il en soit, il doit maîtriser les règles du commerce afin de trouver des acheteurs.

En plus de ces différents savoir-faire précédemment cités, le vigneron doit également connaître la législation, la réglementation et les normes liées aux vins comme les conditions d’étiquetage ou encore les labels.

Comment devient-on vigneron ?

Il existe différentes formations pour apprendre les différentes techniques de viti- et viniculture, ainsi que des études supplémentaires pour acquérir les bases du commerce. 

Pour devenir vigneron, il est donc possible de suivre :

  • un CAPA « Vigne et Vin ».
  • un Bac Pro « Conduite et gestion de l’exploitation agricole option vigne et vin ».
  • un Bac Pro « Technicien conseil vente en alimentation option vins et spiritueux ».
  • un BP « Responsable d’exploitation agricole ».

Pour aller plus loin et acquérir des notions commerciales, mais aussi maîtriser le marketing et le droit, il est possible de suivre :

  • un BTS technico-commercial.
  • un BTSA viticulture-œnologie.
  • une École supérieure d’agronomie.

Fiche métier gastronomie - le vigneron-2

Les perspectives d’avenir pour un vini-viticulteur

Un vigneron a de nombreuses possibilités pour étendre son activité ou se diversifier. Il peut se concentrer sur son cœur de métier ou élargir ses horizons en proposant d’autres services.

Ainsi le viticulteur peut accéder à la propriété des vignes qu’il cultive ou acheter d’autres coteaux pour agrandir son terroir et son domaine. Pour étendre ses productions, le viniculteur peut accéder à de grands labels afin d’être massivement plus distribué.

Mais d’autres perspectives sont également possibles aujourd’hui. Grâce à l’intérêt porté par les Français, mais aussi les étrangers pour le terroir et les vins, un domaine peut opter pour l’oenotourisme. Visite du vignoble, explications des différentes techniques de vinification, dégustation de différentes bouteilles de vin : les touristes sont de plus en plus nombreux à apprécier ce type d’expérience ce qui permet aux vignerons de Bourgogne, de Bordeaux ou de chaque autre région vinicole de se réinventer !

Enfin, les vignerons peuvent travailler avec un sommelier ou un chef de restaurant pour une dégustation de ses produits aux plus grandes tables de France.

Nous vous recommandons ces autres pages :

FAQ

Qu’est-ce qu’un vigneron ?

Un vigneron est un agriculteur qui cultive la vigne afin de transformer sa récolte en vin. Le vigneron indépendant produit son vin et le commercialise directement. Ce statut s’acquiert sous certaines conditions liées au travail de la vigne, au respect du terroir, à la vinification, à la commercialisation de son vin mis en bouteille. Le vigneron prend ainsi en charge sa production, de la vigne à la bouteille : c’est donc un métier qui nécessite un savoir-faire œnologique et des compétences en marketing.

Je consens à la  politique de confidentialité.

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour.
Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

colissimo logo laposte

Moyens de paiement acceptés :

colissimo logo laposte
Copyright © 2018 Comevents - Tous droits réservés